Éteindre le crime _ C ▬ Team #1 & Uchiha Ren JkTkOft

Actualités

Système

Bibliothèque

Trame

Discord
Pub Saigo no SōheiPub Saigo no SōheiPub Saigo no SōheiPub Saigo no SōheiPub Halloween LS
Dans un monde où les nouvelles générations ont connu les affres de la guerre par le biais d'écrits ou de contes oraux, ces dernières sont soudainement propulsées dans des destins pour eux inimaginables à l'instar de leurs aînés d'autrefois. Incarnez y votre shinobi et osez répondre présent à l'effort de guerre de votre nation. Que vous soyez un militaire, un déserteur, un membre d'une quelconque organisation religieuse ou non, défendez avec corps et âme votre nindõ puisque, finalement, personne ne peut se soustraire à son devoir de ninja.Lire la suite

Bienvenue
...

Derniers messages

Clans

Questions

Partenaires

Pub Saigo no SōheiPub Saigo no SōheiPub Saigo no SōheiPub Saigo no SōheiPub Saigo no Sōhei
Hyōketsu Yosōgai
MP

cofonda

Sa Majesté
MP

cofonda

Senkōga
MP

cofonda

L'équipe au complet

Affute tes armes

NotificationsVoir les nouveaux messages depuis votre dernière visite

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum: Aucun

-37%
Le deal à ne pas rater :
Couette 2 places (220×240) – Polyester – Fabrication Française
29 € 46 €
Voir le deal

Invité
Invité
avatar
Enfin de l’action ! Kasai en avait hurlé de plaisir, chose notable pour cet adepte du silence. Il avait reçu sa missive tard le soir, mais ça n’avait en aucun cas abimé la joie ressentie. S’il était resté de marbre devant la présentation désormais familière des attributions de mission, la lecture lui avait arraché un sourire. Fini les chasses au chaton de luxe. Terminé le nettoyage des bâtiments volumineux. Cette fois ils allaient se battre ! Car toute l’équipe une était assignée à cette tâche, avec un renfort supplémentaire dont le nom n’annonçait rien de bon. Uchiha. Le Hōzuki n’avait rien de particulier contre le clan à l’éventail, disséminé un peu partout dans le monde selon les dires d’un ami. Mais le Genin trouvait suspect qu’ils pullulent autant dans le village caché de la brume. Quant à leurs talents particuliers, il ne savait qu’en penser. La méfiance restait de mise. La présence de Natsuki le rassura cependant. Déjà par son caractère doux, apaisant. Mais aussi pour ses compétences. Un ninja axé sur les soins ne serait pas de trop.

Le Genin avait donc passé une bonne, mais courte nuit. Obnubilé par l’idée d’avoir à en découdre, il s’était rendu au sanctuaire du villageois … et non au port proche du village. Stupide. Ahuri par sa propre bêtise, il avait rapidement fait demi-tour pour se rendre au lieu de rendez-vous. Heureusement, à cette heure-ci les rues restaient peu agitées. Les informations données restaient vagues : les organisations criminelles. Combien exactement ? Combien d’individus représentaient-elles ? Etait-il possible qu’elles se liguent face à l’arrivée de shinobis ? Combien de temps leur faudrait-il pour atteindre l’île ? Auraient-ils le temps de planifier leur purge ? Autant de questions sans réponse. Mais puisqu’ils n’avaient pas été convoqué par le Quatrième, Kasai imagina que Yasujiro aurait déjà ces données. Ou pas.

Il arriva finalement au port, plus essoufflé qu’il ne l’aurait souhaité. Le Hōzuki n’était pas le premier arrivé, mais pas le dernier non plus apparemment. Il salua ses comparses déjà présents, et engagea aussitôt la conversation, boosté par le degré d’importance de la mission confiée.

▬ J’espère qu’on ne passera pas trop de temps en mer, et qu’on arrivera rapidement ! Vous savez si le sensei a déjà un plan ?

Kasai n’était pas friand de voyage nautique. Encore moins depuis qu’il s’était retrouvé nez à nez avec le Livyathan, en compagnie d’un frère d’arme désormais mort pour la patrie. Un souvenir qui le mina presque aussitôt. En même temps que l’idée que son épée avait été dérobée, déshonneur suprême. Plusieurs bâtiments s’étalaient face à eux, du plus imposant au plus miteux. Il leur faudrait un rafiot capable de supporter les assauts de l’océan ! Avait-il déjà été réservé par l’administration du village ? Quelques minutes s’étaient déjà écoulées, et Kasai ne pu s’empêcher d’observer Natsuki un peu plus longtemps. Kunoichi adepte des sceaux et des soins. Mais était-elle capable de lancer des assauts ? L’équipe une n’avait pas encore eu l’occasion de s’exercer au complet, le Yamaga leur laissant trop de liberté au goût du Hōzuki. Le Borgne lui avait un jour dit que les ninja médecins étaient les premières cibles de l’ennemi. Tiens, encore un mort. Il s’approcha donc.

▬ Prête à soigner tous nos bobos ? Si ça commence à sentir mauvais reste près de l’un de nous, si tu te fais botter les fesses on aura plus personne pour soigner les nôtres.

Un peu maladroit, mais bienveillant. Il n’avait pas encore eu l’occasion de réellement discuter avec Ume, troisième luron de l’équipe, aussi ne su-t-il pas comment l’aborder. Quant au Uchiha, Kasai était tellement occupé à l’examiner à distance qu’il en oublia de se présenter.

Spoiler:
Genin de Kiri
Uzumaki Natsuki
Messages : 33

Fiche du Shinobi
Rang: D★
Équipement: Des bandages, une poignée de kunais, une quinzaine de shurikens, de l'encre et des parchemins.
Attribut(s): Vitalité Uzumaki ★☆☆
Voir le profil de l'utilisateur
Éteindre le crimeMission [Rang C]
It's a jungle out there but we don't care about the lions and we march towards the giants. Into The Wild, it's a jungle out there so we dare to be courageous ( Manic Drive → Into the wild ) ••• Le regard fermement agrippé à son ouvrage d'anatomie, Natsuki n'avait pas grand appétit. Peut-être parce que l'excitation qui battait tout contre sa poitrine avait finalement eu raison des mets mijotant autour d'elle. Où peut-être parce que les schémas d'un bras et de ses réseaux chakratiques n'avait rien de bien ragoutant. Quoi qu'il en soit, ce manque de petit déjeuné ne semblait en aucun cas peser sur l’estomac de la rousse tant elle jubilait. Incapable de réduire le sourire venu nicher au coin de ses lèvres et taire l'idée d'affronter sa première véritable mission. Nettoyer le chemin des sept colonnes ne comptait pas, non ! Ce n'avait été qu'une vague formalité, un aperçu de la vie qu'elle avait épousé en vêtant pour la première fois son bandeau. Cette fois-ci le niveau avait doublé, si ce n'était pas triplé, et frappait un tout autre registre. Cette fois-ci, oui, il faudrait se battre. Quelque part, le doute avait finit par s'immiscer entre l'hardiesse et l'entrain, un doute tout d'abord léger mais qui s'était soudainement fait lancinant lorsque Natsuki comprit que des cinq âmes convoquée, elle était la moins expérimentée.
Tout le monde commençait quelque part, aussi cet état de fait n'aurait pas dû l'affecter comme il le fit, pourtant plus l'héritière Uzumaki relisait les noms inscrit au bas de sa missive et plus quelque chose s'accrochait à son cœur au point de l’alourdir.

Arata Ume. Fille prodige d'un clan connu pour ses portails. Du haut de ses quatorze ans elle maîtrisait déjà le Kenjutsu, les techniques claniques Arata, le ninjutsu et les poisons. S'il y avait déjà de quoi complexer en comparaison, Natsuki avait perdu ses moyens en comprenant que la genin à la chevelure immaculée jouait également sur le domaine du fuinjutsu. Son domaine. A dire vrai, la rousse se savait puérile en se comportant de la sorte, d'autant plus que les sceaux de Kasai l'avait toujours plus captivé que confronter à ce désolant sentiment d'incapacité. Pourtant... Pourtant, nichant doucement son nez au coeur du bandeau qui trônait sur sa gorge, Natsuki doutait de ses propres compétences. Était-elle tant en retard que ça sur les autres, en dépit des entraînements journaliers, ou était-ce Ume qui était une légende en devenir ? Quoi qu'il en soit, condamner l'adolescente pour ses capacités était aussi injuste que lamentable, d'autant plus que Ume ne lui semblait en aucun cas gorgé d'arrogance...
Le nom de Kasai, s'il était prévisible et nécessaire - Pouvait-elle envisagé partir en mission sans lui ? - assura pourtant à l'Uzumaki un sursaut de courage. Après tout, si une seule et unique mission avait mobilisé leur coordination véritable, l'entente s'était tissé sans grand mal et l’entraide faite intuitive. Et puis, quelque part, Natsuki se sentait toujours plus confiante une fois inscrite dans son sillage.

Claquant soudainement son ouvrage comme pour chasser ses dernières pérégrinations, Natsuki s'empressa de réaliser et empaqueter les cinq panier-repas pour lesquels elle avait accepté de se lever plus tôt ( quelqu'un oublierait forcément ses rations, elle en était certaine ). La course jusqu'au Port ne fut pas bien longue, quand bien même Natsuki fit une pause non loin des demeures Uchiha. L'espace d'un instant, elle hésita à attendre Ren, après tout, il était également lié à la mission et ils avaient déjà eu l'occasion de discuter, mais n'était-ce pas là trop bizarre ? Si, clairement. Et puis comment pourrait-elle lui justifier qu'elle voyait à peu près où il habitait sans passer pour une stalkeuse sortant sa tête d'un buisson ? ... Tant pis, la jolie rousse avait reprit sa course pour abattre un " Première arrivée ! " sur le front d'un port désespérément trop calme.

Les autres ne tardèrent cependant pas et, si quelques discussion s'échangèrent, l'attention de Natsuki fut rapidement happée par Kasai. " Prête à soigner tous nos bobos ? " Un sourire pour toute réponse, Natsuki rayonnait. Du moins, jusqu'à ce que son partenaire ne vienne doucement lui suggérer de coller ses compagnons au moindre danger. M-... Quelque part, l'ego de l'Uzumaki était touché, jouant de position fœtal dans un coin de sa tête. De l'autre, le ton n'avait rien du reproche. Il ne fallait pas plus d'une seconde pour deviner la bienveillance sous-jacente des propos. Quand bien même ils confrontait Natsuki cette odieuse peur de ne pas progresser...

▬ Je te collerai comme une Sangsue ! Répondit-elle soudainement, du moins avant de croiser le regard qu'il braquait sur Ren Uchiha. Tiens ?   Il ne mord pas, tu sais. Le murmure avait été à peine soufflé, glissé par une Natsuki qui s’évertuait à tendre les repas en direction de cette petite équipe. Alors.... Ume, c'est le tient. Ren, voilà pour toi et..... Yamaga-sensei ! Celui-là c'est le votre. Le truc bizarre au centre c'est Samehada en algue nori. Mais je ne sais pas faire Samehada en algue.

Si Natsuki n'était pas certaine de pouvoir contrer une hémorragie ou un œil crevé, au moins était elle sûre qu'aucun membre de cette équipe ne mourrait de faim !
:copyright: 2981 12289 0
Genin de Kiri
Uchiha Ren
Messages : 39

Fiche du Shinobi
Rang: C☆
Équipement: Deux bombes fumigènes, une quinzaine de shuriken, quelques kunais, des senbons, du fil de fer, quelques notes explosives
Attribut(s): -
Voir le profil de l'utilisateur

ft. NOM Prénom

Informations diverses.

Eteindre le crime

Dès l’aube, Ren s’était préparé pour cette mission qui s’annonçait aussi périlleuse qu’étrange. D’après la missive, il allait devoir quitter le village pour se rendre sur une île et arrêter de mystérieux groupuscules ennemis de la nation. Outre le fait qu’il ne se sentait pas spécialement en capacité de se confronter à des criminels notoires, le plus intriguant était qu’on l’avait assigné à l’équipe de Yamaga Yasujiro, un chunin de renom du village. Lui, seul, en soutien d’une équipe déjà formée et habituée à fonctionner ensemble ? Pourquoi donc avait-on besoin de lui ? Un affreux sentiment d’être la cinquième roue du carrosse lui tiraillait le ventre.
De ce qu’il en savait, Natsuki Uzumaki était membre de cette équipe. Cette jeune fille qu’il avait toujours trouvée intrigante, et avec qui il avait échangé sur leurs projets personnels et leurs visions du monde. Une étrange relation existait entre eux, bien que Ren ai encore du mal à savoir si elle était positive ou négative. Ce qui touchait aux habiletés sociales était une notion que le jeune homme avait encore du mal à apprivoiser. Il avait bien compris l’importance d’appartenir à une équipe, sans forcément réussir à s’intégrer correctement dans l’une d’entre elles. Peut-être était-ce là un test de la part de ses supérieurs ? Voir s’il était réellement capable de fonctionner en groupe pour les besoins du village ? Bien qu'il n'aimait pas l'idée qu'on puisse le mettre à l'épreuve dans de telles conditions, il n'avait pas d'autre choix que d'obéir et exécuter les ordres.

Quoiqu’il en soit, le garçon s’était rendu au port du village, à l’extrémité de la ville. L'air était chargé de senteurs marine. La pêche était l'une des activités premières du village. Les quelques badauds qui s'amassaient sur les berges s'affairaient à leurs activités, sans porter attention à la petite unité qui était en train de se former. Pour une fois, il n’était pas le premier sur les lieux. Natsuki était déjà présente et fut vite rejoint par un jeune ninja que Ren ne connaissait pas. Un garçon aux cheveux violets, qui semblait connaître la jeune fille. Sûrement le fameux Kasai, du clan Hozuki, comme l’indiquait l’ordre de mission. Ce clan, endémique de Kiri, était célèbre pour la capacité de ses membres à manier le Suiton et à faire de leur corps une masse informe aquatique. Une capacité enviée par nombre de shinobi, qui avait finit par faire la renommée du clan. Cependant, vu l’attitude froide et désintéressé que l’Hozuki présenta à Ren, ce dernier se dit qu’ils ne risquaient pas de faire copain-copain si facilement.
De son côté, un peu en retrait, l’Uchiha observait l’avancée des choses. S’il avait bien saisi l’objectif de la mission, ils allaient devoir affronter des criminels. De toute sa vie de ninja, Ren n’avait jamais eu à combattre en condition réelle. Il s’était simplement entraîné contre des camarades, des instructeurs, des rondins de bois. Personne ne l’avait confronté avec l’envie de mettre un terme à sa vie. On l’y avait préparé, bien évidemment, comme tout bon soldat. Mais, sur le terrain, parviendrait-il à prendre son courage à deux mains et à protéger les intérêts de Kiri, ce village pour lequel il n’éprouvait aucun attachement particulier ?

« Ren, voilà pour toi… »

Natsuki, sortant l’Uchiha de ses pensées, lui avait mis entre les mains un panier repas. Une attention particulière, qu’elle s’attelait à distribuer à chaque membre de l’équipe de fortune. Ren se perdit un temps à observer les ramifications étranges de ce plat. Ça semblait appétissant, et le fait que Natsuki ai pensé à lui en préparer un malgré qu’il ne soit pas dans son équipe faillit lui faire monter le feu aux joues. Heureusement pour lui, il parvint à se contrôler en lâchant un faible « merci » du bout des lèvres. C'était une des premières fois que quelqu'un lui offrait un présent sans intention derrière. Voilà qui était troublant.

Cette mission risquait de réserver pas mal de surprise. Ren attacha correctement ses armes à sa ceinture, fit un inventaire mental de ses réserves d’armes et de chakra et sautilla quelques instants sur place histoire de s’apporter consistance. Bien, il ne leur manquait plus que les ordres du sensei pour débuter cette quête. En tout bon militaire qu'il était, Ren obéirait aux ordres sans les discuter. Pour autant, il n'était pas prêt à donner sa vie si l'instructeur en question enchaînait les bourdes. Ne le connaissant que de réputation, l'Uchiha décida de lui laisser le bénéfice du doute. Pour l'instant du moins.

Invité
Invité
avatar
Kasai ne put cacher sa surprise devant le repas préparé par les petits soins de Natsuki. Décidément, il n’était pas utile de se soucier des vivres lorsque l’Uzumaki était de la partie ! C’était plutôt agréable. Le Hōzuki remerçia Natsuki en récupérant sa portion, avant de projeter à nouveau son regard sur l’inconnu de la bande. Du moins, inconnu pour lui. La remarque surpris Kasai. Tentait-elle de le rassurer ou pouvait-elle réellement affirmer celà suite à une éventuelle rencontre. Le Genin haussa les épaules.

▬ Bah il peut toujours mordre, ça ne m’affectera pas.

Il aurait préféré sortir une blague liée au clan de sa mère, qui ont du mordant, mais rien n’était venu. Et comme il n’avait hérité d’aucun talent Inuzuka … L’humour n’était pas le fort de Kasai, au moins l’admettait-il. Ren. Il faudrait au moins se souvenir de son prénom, sans quoi l’Hōzuki risquait de réellement passer pour le dernier des connards. Involontairement, comme souvent. Finalement un messager arriva au pas de course, tendant une missive au trio de gamins. Kasai hésita un moment, avant de s’en saisir accompagné d’un vague “merci” interrogatif. Le shinobi disparu presque aussitôt, instantanément. Un coup d’oeil à gauche, un autre à droite. Un regard interrogateur à ses comparses. Puisqu’il avait réceptionné le parchemin, autant le lire. La mention “équipe 1” figurait sur la missive. Kasai brisa le sceau. Ses yeux parcoururent plusieurs fois le parchemin, comme s’il n’arrivait pas à en saisir le sens.

▬ Ume ne viendra pas. Elle est malade. Ça parle d'un éventuel poison, ou quelque chose du genre.

Kasai connaissait mal la dernière fleur de leur groupe, aussi n’interpréta-t-il pas correctement le message. Avait-on volontairement empoisonné l’Arata ?

▬ Quant à Yasujiro, il ne nous accompagnera pas.

Le Hōzuki retourna le parchemin pour s’assurer de ne pas avoir loupé d’autre information, avant de le tendre à Ren au cas où il voudrait vérifier le contenu.

▬ Ca dit de ne pas les attendre, et qu’on doit prendre le bâteau. Celui-là apparemment, celui qui semble partir.

Kasai avait laché ces mots sans empressement, sans réellement réaliser les faits. L’index pointé vers l’un des navires amarrés, il observait. Il faudrait une impulsion pour rejoindre l’embarcation, et le Genin n’en serait pas l’origine. On les envoyait donc eux, trois Genin, botter les fesses de brigands sur une île que Kasai ne connaissait pas. Ca sentait bon les joyeusetés ! Il posa de nouveau les yeux sur Natsuki. En à peine quelques minutes elle avait pris encore plus de valeur. La mission devenait bien plus dangereuse à ce stade, et un ninja médical n’était plus précieux : c’était un graal. Sauf qu’ils ne seraient que deux pour veiller à ce qu’elle reste en un seul morceau. Deux shinobis de bas étage, qui ne se connaissaient pas. Tant au niveau relationnel que technique. La cohésion de leurs combats risquait d’être coton. Il faudrait donc profiter de la traversée pour cogiter à un plan. Enfin, si un jour quelqu’un se décidait à grimper sur ce bateau.
Contenu sponsorisé