visite de courtoisie (kogyoku) JkTkOft

Actualités

Système

Bibliothèque

Trame

Discord
Pub Saigo no SōheiPub Saigo no SōheiPub Saigo no SōheiPub Saigo no SōheiPub Halloween LS
Dans un monde où les nouvelles générations ont connu les affres de la guerre par le biais d'écrits ou de contes oraux, ces dernières sont soudainement propulsées dans des destins pour eux inimaginables à l'instar de leurs aînés d'autrefois. Incarnez y votre shinobi et osez répondre présent à l'effort de guerre de votre nation. Que vous soyez un militaire, un déserteur, un membre d'une quelconque organisation religieuse ou non, défendez avec corps et âme votre nindõ puisque, finalement, personne ne peut se soustraire à son devoir de ninja.Lire la suite

Bienvenue
...

Derniers messages

Clans

Questions

Partenaires

Pub Saigo no SōheiPub Saigo no SōheiPub Saigo no SōheiPub Saigo no SōheiPub Saigo no Sōhei
Hyōketsu Yosōgai
MP

cofonda

Sa Majesté
MP

cofonda

Senkōga
MP

cofonda

L'équipe au complet

Affute tes armes

NotificationsVoir les nouveaux messages depuis votre dernière visite

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum: Aucun

Le deal à ne pas rater :
Cdiscount : -20% sur 2 jouets, -30% sur 3 jouets, -40% sur 4 jouets
Voir le deal

Sa Majesté Saneko
Messages : 16
Voir le profil de l'utilisateur
visite de courtoisie
+code by Uchiha Raytōku
Présence requise (ou presque) loin du village. Sûrement que seul l’un de vous deux aurait pu se déplacer mais tu avais préféré, le temps d’un court voyage, laissé tes fidèles conseillers en charge du village pour les quelques jours où vous seriez en territoire de la province de la terre. C’était toujours plus agréable de voyager à deux et si tu partageais déjà ton quotidien avec l’homme qui se trouvait actuellement à tes côtés, il y avait dans ces sorties parfois improvisées quelque chose qui vous arrachait à vos responsabilités, ce qui était toujours agréable (même s’il s’agissait de quelque chose que toi, tu avais de la difficulté à faire). Toujours trop sérieuse, tu essayais de te mettre en tête que ça pouvait te faire un peu de bien, parfois, de t’aérer l’esprit et de porter ton attention sur autre chose que toutes ces responsabilités qui pesaient du tes épaules. Tête pensante, plus réfléchie et définitivement plus assidue, tu étais celle derrière toute la paperasse, celle qui posait sur papier les décisions prises par celui qui partageait ton titre.

- Ce n’est rien de plus qu’une visite pour des banalités. Voir un peu aussi comment ça se passe. Après tout, s’il t’était facile de veiller sur ton village, shinobis et civils inclus, pour ceux vivant encore au sein de la province de la terre, c’était tout de suite plus difficile. Mais il n’y avait pas que ça non plus. Tirant de ton sac un parchemin roulé, scellé d’un sceau que tu t’empressas de briser pour qu’il puisse le lire, il s’y trouvait des informations concernant deux jeunes enfants dans l’un des villages de Tschi. Et, pour cette fois-ci, tu avais décidé de faire le déplacement toi-même. - Mais comme je sais que tu as horreur de trop en faire… Pique sur un ton léger, lui adressant une oeillade amusée. - On pourrait aussi en profiter pour voir aussi un peu du pays, non ? Les montagnes, les étendues rocheuses, si tout pouvait donner l’impression de se ressembler, tu aimais bien la vue que tu pouvais avoir, perchée haute sur une montagne. - Puis, de ce que j’ai entendu, ils ont aussi des sources chaudes qui valent la peine d’être visitée. Tournant le regard vers lui, tu laisses entendre un faible rire avant de poursuivre ta route. À plusieurs mètres devant vous se trouvait un shinobi qui ouvrait la voie et deux autres se trouvaient plus loin derrière vous. Comme si vous aviez vraiment besoin d’être protégés. Comme si vous n’aviez pas la force de vous mesurer à ceux chargés de s’assurer qu’il ne vous arrive rien.
ft sa majesté
Sandaime Kazekage
Sa Majesté Kōgyoku
Messages : 55

Fiche du Shinobi
Rang: A☆
Équipement: N/A
Attribut(s):
Voir le profil de l'utilisateur
    Habituellement, je prenais les devants pour organiser nos petites escapades romantiques. Aujourd'hui, Saneko avait pris l'initiative et nous emmena tous les deux – malheureusement escortés par des ninjas – dans les provinces de la terre. Cet endroit, ce territoire, il me rappelait le théâtre militaire qui se déroulait à plusieurs centaines de kilomètres de là. Cette guerre qui, ces derniers temps, m'inquiétait sérieusement. Tout au long du trajet, je dégageais une certaine nervosité. Rapidement, l'impératrice extirpa de son sac un parchemin scellé. Dans la foulée, je zieutais les informations confidentielles avec curiosité. Alors que je m'apprêtais à prendre la parole, mon épouse s'empressa de parler comme si elle anticipait parfaitement mes actions. À peine moqueuse, j'échangeais avec elle un sourire de connivence : « Si madame désire aller aux sources chaudes, aucun problème. murmurais-je avec amusement. Mais avant, nous allons profiter de la faune et de la flore, nous garderons le bain pour nous détendre en fin de journée. »

    Après tout, les enfants possesseurs d'un don héréditaire que nous convoitions pouvaient attendre. Cependant, nous devions nous débarrasser des hommes qui nous protégeaient. D'ailleurs, cela me faisait doucement rire, comme si les deux meilleurs éléments de Sunagakure no Satō avaient besoin d'eux pour survivre en territoire non-hostile. Enfin bref, j'effleurais  la main droite de Saneko avant de l'agripper délicatement. Tournant légèrement ma tête de droite à gauche de sorte à visualiser les trois militaires, je souris à la vue des nombreuses failles. « Ils sont mignons avec nous, tu ne trouves pas ? »

    Au détour d'un arbre bien trop proche de nous, j'attirais Sa Majesté vers moi, glissant ma main dans le bas de son dos pour la plaquer contre mon thorax. À quelques centimètres du tronc, je fis un léger pas de côté pour passer derrière celui-ci et donc nous dissimuler du champ visuel de nos trois gardes. Cette seule fraction de seconde d'inattention nous permit de créer des doubles qui, eux, continuaient le chemin comme si de rien n'était, puis de nous camoufler dans un feuillage situé à la cime du végétal.

    « Normalement cela marche à tous les coups. » J'essayais de ne pas rigoler et de ne pas penser à la tête qu'ils tireront lorsqu'ils s'apercevront de la supercherie. Observant ma charmante femme droit dans les yeux, je n'arrivais pas à gommer ce sourire complice sur mes lèvres. « Sa Majesté désire commencer par quel coin ? J'ai cru entendre qu'elle aimait bien les sommets des montagnes. Qu'elle me dise quel mont elle veut dominer, et je l'emmènerai volontiers. » À l'horizon, les montagnes ne manquaient pas.
Sa Majesté Saneko
Messages : 16
Voir le profil de l'utilisateur
visite de courtoisie
+code by Uchiha Raytōku
Sourires complices, voilà que si votre voyage était d’ordre plus officiel, tu n’étais pas contre de prendre un peu de temps pour vous deux, de sortir de cette sphère qui vous demandait de porter le poids de votre village sur vos épaules. D’ordinaire, tu étais celui à le rappeler à l’ordre mais, pour cette fois-ci, tu te disais que ça pourrait te faire du bien. Vous faire du bien. Après tout, tu n’étais pas bien vieille, à peine âgée de vingt ans et si tu savais ta mort prochaine comme inévitable, ce n’était pas pour autant que tu voulais te comporter comme une vieille ayant perdu tout espoir. Cela faisait quatre ans que tu étais à la tête de ton village et, pour une fois, tu aimais bien l’idée d’essayer de ne pas t’inquiéter de tout et n’importe quoi pour quelques instants à peine. - Pour une fois que l’on peut voir autre chose que le sable. Pas que tu n’aimes pas là d’où tu viens, cela te faisait simplement du bien de changer d’air un peu.

Suivant son regard et observant ceux chargés de vous accompagner, tu laissas entendre un léger rire. - Ils font leur boulot. Pas que vous ayez vraiment besoin d’être protégés, sûrement juste qu’il était préférable pour le village caché d’éviter de vous perdre. - Une idée ? Pas vraiment besoin d’en dire plus que tu te retrouves attirée contre lui, te laissant donc faire en affichant un sourire amusé. Suivant ce qu’il faisait, tu te retrouves à ton tour avec une copie de ta personne, profitant ainsi du subterfuge pour vous éloigner de ces derniers. - C’est pas très responsable de notre part. Tu tentes de faire preuve d’un peu de sérieux tandis que ton sourire te trahit, signe que tu ne penses pas vraiment ce que tu dis. Ou, enfin, tu sais que ce n’est pas très sérieux mais ce n’est pas non plus très important pour toi pour le moment.

- Le plus haut, naturellement. Te détachant légèrement de l’étreinte pour observer les alentours, tu désignes la plus haute montagne. - Celui-là n’est pas mal, non ? Bon, vous alliez mettre un petit moment avant de l’atteindre mais était-ce réellement un problème ? Tu ignorais combien de temps est-ce que vos clones allaient berner ceux supposés veiller sur vous mais, d’ici à ce qu’ils comprennent ce qu’il se passait réellement, vous seriez sans doute déjà trop loin pour qu’ils puissent y faire quoi que ce soit. - Ne me ralentis pas. Seuls mots que tu lui échanges avant de t’élancer vers la destination que tu lui as désigné, le tout avec un sourire espiègle et un clin d’oeil, comme pour le mettre au défi.
ft sa majesté
Contenu sponsorisé